L'église présente des signes de dégradation. Un rapport, rédigé par le Conservateur Régional des Monuments historiques de la DRAC ( Direction Régionale des Affaires Culturelles) mentionne des fissures sur les façades sud et ouest ainsi qu'un début de détérioration des fresques. L'église étant classée aux Monuments Historiques depuis 1958, le Conseil Municipal a choisi un architecte du Patrimoine pour réaliser une étude de diagnostic puis une maitrise d'oeuvre portant sur la restauration de l'église. Des demandes de subventions ont été faite auprès de la DRAC et du Département. La DRAC a accordé une aide égale à 70% du montant des honoraires pour l'étude.